Entre minimalisme poétique et moments plus électriques, tirant vers le post-rock, Laetitia Shériff confirme sa place de choix dans le paysage rock contemporain.

Fin 90’s et encouragée par ses amis, elle commence à se produire en solo et interprète en s’accompagnant de sa guitare, les poèmes de William Butler Yeats.

En 2001, elle fait une rencontre déterminante en la personne d’Olivier Mellano, guitariste et complice de Dominique A, il devient son alter-ego musical. Il forme un trio avec le batteur Gaël Desbois de 2002 à 2008. Ils enregistreront 2 albums: « Codification » (wah wah/Naïve) en 2004 et « Games Over » (Fargo record/Naïve) en 2008 .

La même année, le musicien et réalisateur, Thomas Poli, l’enregistre en solo, guitare baryton et voix, dans la chapelle St Jacques à Vendôme, un LP qui paraîtra en 2010 en vinyle 9 titres (CD 13 titres inclus) chez Impersonal Freedom.

En 2012, toujours avec Thomas Poli, elle enregistre l’EP «Where’s my I.D?» qui sort en vinyle chez Impersonal Freedom, jouant seule de tous les instruments présents sur ce disque.

En 2014, elle publie un 3ème album intitulé Pandemonium, Solace And Stars.On y retrouve le batteur Nicolas Courret (du groupe Eiffel), le guitariste, claviériste Thomas Poli, et la violoniste Carla Pallone (membre de Mansfield.TYA). On note également la participation de Pete Simonelli ( membre du groupe américain Enablers et écrivain) en introduction du titre Urbanism – After Goya. Suit une tournée qui amène le trio Shériff, Poli et Courret à jouer partout en France, en Europe et notamment aux Eurockéennes et aux Vieilles Charrues. Ils se produisent également en Belgique, Suisse, Allemagne, Canada.

En août 2015, le trio enregistre l’EP 5 titres « the Anticipation » au studio Black Box . Il sort le 30 octobre chez Yotanka et Impersonal Freedom.

Laetitia  écrit et compose pour la danse, le théâtre, le cinéma, les ciné-concerts et la littérature.

Elle joue comme bassiste dans le groupe de rock, Trunks.

Elle  prépare actuellement son 4ème album.

Fermer le menu